Régulation de la synthèse des Anticorps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Régulation de la synthèse des Anticorps

Message par Serratia le Lun 29 Mar - 12:21

I. Facteurs Génétiques
Un animal ne répond pas de la même façon qu'un autre animal.
Pourquoi ?
1. Les gènes du CMH
Expériences : On utilise des cobayes ayant le même génome
: Cobaye Syngénique
- 1er temps : Cobaye 1 : on l'injecte du DNP-poly-L-lysine(carrier)
Tous les cobayes réagissent de la même façon : réponse
++
- 2ème temps : On injecte uniquement le carrier : poly-L-lysine
Réponse faible ±
- 3ème temps : on injecte un autre carrier (exemple : ovalbumine)
Réponse faible ±
L'antigène est reconnu différemment par le LT que par le LB
Intervention génique : Le LB reconnaît l'épitope,
le Carrier est reconnu par le LT via le CMH.

2.Gènes non liés
Expérience de Biozzi (sélection de souche de souris).
On reproduit ensemble les souris donnant une bonne réponse
Immunitaire
avec celles qui donnent une mauvaise réponse.
Après 20 générations, on obtient 2 catégories :
les bons avec une très forte réactivité Ac : 1/1000 et
les mauvais avec une très faible réactivité Ac : 1/40.

3. Effets régulateurs des Anticorps
Si on injecte à un Lapin de l'ovalbumine à production
d'anti-ovalbumine
+++
Si on injecte à un lapin de l'anti ovalbumineà Réactivité
faible contre l'ovalbumine
Les anticorps ont un effet neutralisant vis à vis de l'antigène.
Quand l'animal est déjà immunisé, le fait d'avoir des anticorps
en circulation va ralentir la production d'anticorps contre un
antigène
donné

4. Les Cellules suppressives (LTs : LT
suppresseurs)

Ces cellules ont activé au cours des processus de tolérance
déclencher
par des administration de doses très faibles ou trop élevés
d'antigènesà stimulation des Lts au détriments des LTh.
Cas normal : injection de LT à une souris irradiée et stimulée
antigéniquementà forte réactivitée
Cas de tolérance : même expérience : réponse
faible voir nulle.

II.Modes d'actions des LTs
Facteurs spécifiques produits par les LTs : IL10.
L'IL10 agit sur les CPA et modifient leurs comportements. L'IL10
inhibe l'activité
des LTh directement ou soit en inhibant la production d'IL2.

III. L'Immunosupression
1. Prévention du rejet de greffe
Syngreffe : jumeaux homozygotes
Allogreffe : même espèce
Xénogreffe : espèces différentes
2. Rejets :

  • Suraigus (Ac pré-existants) : Traitement Corticoïdes
  • Accélérés (LcT) : Quelques jours : Traiement anti-LcT
  • Aigus : De 1 à 2 semaines (Cellules et/ou Ac) : traitement
    cyclosporine
  • Chroniques (Celle et AC) : mois et année : Traitement
    cyclosporine
  • Réaction du greffon contre l'hôte (RGH) ou GVH (graft versus
    host) Moelle osseues ou sang total chez un immunodéprimé

a. Prévention :

  • Compatibilités HLA-A et B
  • Déteéction d'une sensibilisation (Ac du receveur à
    Lc du donneur sur la peau du receveur in vitro)
  • Transfusion de sang total (87% de survie (rein) vs. 23% non
    transfusé
  • Culture cellulaire avant greffe : Cell Thyroïdiennes ou cellules
    des
    îlots de Langhans
  • Traitement immunosupresseur
  • Corticoïdes
  • Azathioprine
  • Ciclosporine
  • Sérum anti-lyphocytiare
  • Anticorps monoclonaux (a CD3)


b. Effets secondaires

  • Infections accrues (virales, fongiques, bactériennes,
    parasitaires)
  • Risques acrrus de cancers

Résultats :
6000 reins
>90% de survie 1 an /même famille
70 à 90% de survie/reins de sujets décédés
brutalement
900 foies 269/58 USA encore vivant
68% de survie depuis 9 ans
>2500 cœurs 88% de survie à 1 an

IV.Auto-immunité
Causes multifactorielle : génétiques, virales, hormonales,
psychique

  • Prévalence féminine (hormone) : - autoimmunité par
    ovariectomie
  • Males : + autoimmunité par orchidectomie (testostérone - LC
    autoimmuns)
  • Danazol : traitement


Thérapie :
Cortocoïdes

  • Bloquent la circulation des lymphocytes
  • Inhibent la synthèse des cytokines par blocage de la transcription

    ADN-ARNm
  • Leucopénie (sauf neutophiles)
  • Peu actif sur l'immunité humorale
  • Inhibition des CTL et des fonctions auxiliaires et suppressives
    des LTs
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Lupus érythémateux disséminé
  • Anémie hémolytique
  • Thrombopénies
  • En associations avec l'Azothioprine (Imurel) (bloque la synthèse
    des guanianines et Adénines)
  • Néphrite
  • Vascularite
  • Hépatite chromique


Anticorps anti-lymphocytiaires + cyclophosphamide : Endoxan
(se fixe
sur la guanine de l'ADN)

  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Méthotrexate (bloque la synthèse de l'acide folique, donc
    la synthèse d'ADN)
  • Vascularites
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Hépatite chronique
  • Inflammation intestinale

Serratia
Moderateurs
Moderateurs

Messages : 223
Réputation : 8
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum