ECBU:examen cytobacteriologique des urines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ECBU:examen cytobacteriologique des urines

Message par Admin le Mar 23 Mar - 20:37

[b]I) Définition- Fréquence:

° L'ECBU= l'examen cytobactériologique des urines permettant d'affirmer le diagnostic d'infection urinaire est l'analyse bactériologique le plus couramment pratiquée en laboratoire d'analyse médicale.

° L'infection urinaire représente li deuxième motif de consultation médicale après les infections respiratoire (nécessité d'une ATBiotherapie).

° Prés de 80% des infections urinaires surviennent chez les femmes.

Environ 20% de la population féminine présentera au moins l'épisode infectieux au cours de sa vie , un premier pic de fréquence se situe entre 20 et40 ans , l'autre après 60ans.

°L'infection urinaire= est un terme général qui fait référence a la présence de germe dans les urines (sans présager[1] du site précis de l'infection).

Les bactéries qui colonisent les cavités excrétrices et le parenchyme rénal provoquent une réaction inflammatoire.

°Ces bactéries et les cellules de l'inflammation retrouvées dans l'urine sont les témoins de l'infection.



II) Recueil des urines (Prélèvement):

° Etape essentielle, conditionne pour une grande part la qualité de l'examen et l'interprétation des résultats.

° Le recueil et le transport des urines doivent être effectuer dans des conditions rigoureuses afin d'éviter les contaminations d'origine urétrales périnéale ou vaginale.

II-1) Recueil des urines par méthodes classiques:

° ECBU est effectué sur les premières urines du matin où a défaut sur des urines de la journée 4 heures au moins après la miction précédente.

° Le recueil est précédé d'une toilette locale minutieuse au savon ou avec un antiseptique type DAKIN suivi d'un rinçage a l'eau stérile.

° Le recueil s'effectue en une position debout (en écartant les lèvres avec les doigts chez la femme); Le premiers jet d'urine est éliminé , le milieu de miction ( ou 2ème jet) correspondant a l'urine vésicale est recueilli dans un flacon stérile la fin de la miction est éliminée.

° Les urines doivent être acheminées au laboratoire dans les plus brefs délais: max 30min.

A défaut d'un transport immédiat, conservées a 4°c, 2 heures au max.

° Elles seront accompagnées d'une fiche de renseignements correctement remplie:

Nom – Prénom – Age – sexe – mode et heure de prélèvement – signes cliniques – trt.

II-2) Recueil des urines par autres méthodes :

Ce sont des méthodes plus invasives:

* 2- a le sondage vésical:

comporte des risques d'infection iatrogènes et doit être éviter au max.

* 2- b la ponction vésicale sus-pubienne:

présente moins de risque d'infection, c'est un geste spécialisé.

II-3) Recueil des urines chez le NRS:

° Les urines sont recueillies après nettoyage soigneux de la région périnéale dans un sac collecteur en plastique fixé au moyen d'un adhésif.

° Ce sac ne doit pas être laissé plus de 30 min. Au delà de ces 30min, placer un nouveau sac après avoir recommences la toilette.



III) Etude cytobactériologique des urines:

Les urines doivent être analysées sans retard.

° III – 1 Examen macroscopique :

- a peu d'intérêt

- l'urines peut être limpide, claire, trouble, jaunâtre, sanglante peut contenir des filaments…

° III – 2 Examen microscopique :

examen qualitatif: coloration de GRAM

réalisée sur le culot de centrifugation de l'urines.

examen quatitativf: c'est la numération des éléments figurés sur cellules "Nageotte" ou "Malassez".

Le résultats est exprimé en nombre d'hématies ou leucocytes par ml ou mm .

*Les urines normales contiennent moins de 10cellules/mm .

*Toute leucocyturie 10 éléments/ml est considérée comme pathologique (réaction inflammatoire).

° III -3 Examen bactériologique:

a pour but de dénombrer les bactéries.

d'isoler la ou les bactéries en cause.

III-3-a) Dénombrement des germes urinaires (DGU): plusieurs méthodes:

1 méthode originale de Kass:

° faire des dilutions en séries de 10 en10.

° volume connu de chaque dilution est étalé sur une boite de pétri.

2 méthode de Veron:

° l'urine est diluée au 1/100 en eau distillée stérile. (2 gouttes d'urine dans 10ml DS=1/100)

° on étale 0.1ml= 2 gouttes de cette dilution sur une gélose nutritif a l'aide d'un râteau.

° on incube a 37°c pendant 24h.

° lecture ; compter le nombre de colonies ayant poussées sur GN:
DGU= nbr de col 10 100



DGU=nbr de col 1000

Toute bactériurie 10 bactéries/ml est considérée comme pathologique.






3 autres méthodes : Méthodes de anses calibrées.

Méthodes de la lame immergée.

III-3-b) Isolement de la bactérie ou des bactéries en cause:

l'isolement est réalisé sur:

° BCP ou Gélose Mac Coukey: milieu pour BGN.

° GSF: si présomption ou streptocoque ou de bactéries exigeantes.

° Sabouraud+chloramphénicol: si présomption de levure.

III-3-c) Identification biochimique

III-3-d) ATBgramme

III-3-e) interprétation: voir tableau

Résume: le diagnostic biologique d'une infection urinaire est posé en présence de:

- Leucocyturie 10 elt /ml

- Bactériurie 10 elt /ml selon les critères de Kass.

Tenir également compte du contexte clinique.

Admin
Admin
Admin

Messages : 873
Réputation : 74
Date d'inscription : 13/01/2010

http://bio-medical.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum