Physiologie du cycle menstruel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Physiologie du cycle menstruel

Message par Admin le Sam 4 Sep - 22:31

DÉFINITION : La menstruation se définit par une hémorragie d'origine endométriale utérine, survenant régulièrement de la puberté à la ménopause, en dehors de la grossesse.
Elle traduit des modifications de l'endomètre sous l'influence des transformations de l'ovaire au cours du cycle en dehors d'une fécondation. NB: La menstruation n'est pas synonyme d'ovulation car il existe des cycles anovulatoires.

CARACTÈRE CLINIQUE :

  • Age de début de menstruation: 12 à 15 ans.
  • Rythme: 26 à 30 jrs. • Durée: 4 à 5 jrs.

  • Il existe des cycles longs de 30 à 40 jrs: Spanioménorrhée.
  • Il existe des cycles courts de 20 à 24 jrs.
  • Il existe des cycles courts et peu abondants: Oligoménorrhée.

CARACTÈRE PHYSICO-CHIMIQUE : Le volume de sang menstruel est de 50 à 100 cc. C'est un sang incoagulable, dépourvu de fibrine et contenant des fibrinolysines provenant de la désintégration endométriale. La réaction est alcaline et le résultat contient du Ca, Fer, Cobalt, Glycogène et Lécithine.
Les signes associés sont
-Modification de la température basale (37° en plateau) avec chute la veille des règles.
-Rétention hydro-sodée.
-Parfois manifestations cutanées de type herpès. -Souvent manifestations psychologiques.

HISTOPHYSIOLOGIE : L'origine de la menstruation correspond à la desquamation de l'endomètre qui subit des modifications complexes aboutissant à son renouvellement au cours de chaque cycle.

    Mécanisme: Implique les récepteurs hormono-tissulaires

    - Les modifications sont surtout vasculaires, la menstruation égale à une réaction d'ischémie – infarctus avec nécrose progressive permettant à la couche superficielle de l'endomètre de se renouveler.
    -Les artères radiales, succédant suivant un trajet rectiligne aux artères myométriales, se divisent en artères spiralées qui vont se décupler.
    -Il s'en suit une vasoconstriction entraînant stase et ischémie puis vasodilatation entraînant rupture et hémorragie.
    -L'hypothèse de Von Smith suggère une sub-ménotoxine dans la phase menstruel qui a un rôle vasoconstrictif intense.
    -Noter que les Prostaglandines sont en abondance dans l'endomètre.
    Déterminisme de la menstruation
    - La phase folliculaire débute à la fin du cycle par le recrutement et le développement de plusieurs follicules, sous l'influence de la FSH-LH avec production d'œstrogène à partir de la thèque interne.
    - L'élévation du taux d'Estradiol entraîne une diminution de la FSH par Feed back (–) et une élévation de la LH qui provoque l'ovulation en 36 hrs.
    - Après l'ovulation, le follicule se transforme en corps jaune. Il existe une persistance de la sécrétion d'estradiol et une augmentation rapide de sécrétion de la progestérone "Prog".

    -En l'absence de fécondation, le corps jaune régresse 48 hrs avant la fin du cycle avec diminution de l'estradiol et de la Prog.
    La courbe ménothermique: Son étude est basée sur l'effet hyperthermique de la Prog. Dans un cycle normal, le décalage thermique survient vers le 14e jr. La durée de la phase en plateau doit être > 11 jrs. Classiquement, le NADIR est le jour ou la température est la plus basse (ovulation.)


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




*Respectez la charte et les règles du forum* *La présentation des nouveaux membres est obligatoire* *Pas de language de type SMS et FLOOD*

Admin
Admin
Admin

Messages : 873
Réputation : 74
Date d'inscription : 13/01/2010

http://bio-medical.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum