Examens médicaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Examens médicaux

Message par Admin le Jeu 10 Juin - 22:11

Salut


voici un nouveau topic;consacré aux examens médicaux comme le titre l'indique,un topic pour avoir une idée sur ses examens et pour pouvoir en descuter bien sûr..


je vais commencer par:

Angiographie par cathéter



Qu’est-ce que c’est?


Une sorte de radiographie qui donne une image des vaisseaux sanguins (cœur, cerveau, reins et jambes) pour déterminer si les vaisseaux sont malades, trop étroits, élargis ou bloqués. Après avoir passé un cathéter dans une artère menant à la partie du corps concernée, un agent de contraste à base d’iode est injecté pour mettre en lumière les vaisseaux pendant la radiographie.


À quoi ça sert?





  • Détecter le rétrécissement ou le blocage d’un vaisseau sanguin, une dilatation anormale et trouver le site d’une hémorrhagie interne.
  • Détecter le rétrécissement ou le blocage de vaisseaux des jambes, ce qui peut être responsable de douleurs aux membres inférieurs.
  • Détecter l’athérosclérose dans l’artère carotide du cou, ce qui peut limiter le débit sanguin au cerveau et même causer un accident cérébrovasculaire.
  • Identifier un anévrisme intracrânien ou autre problème dans les vaisseaux sanguins du cerveau.
  • Évaluer les anomalies dans l’artère rénale ou aider à préparer pour une transplantation du rein.
  • Déterminer l’état de l’aorte et y détecter un anévrisme.
  • Identifier une source d’hémorrhagie, comme une ulcère d’estomac.
  • Aider à préparer des patients à la chirurgie dans les cas où ils ont des douleurs aiguës en marchant à cause de problèmes dans les vaisseaux sanguins des jambes.
  • Découvrir l’étendue et la sévérité de l’athérosclérose dans les artères coronaires.


Dans certains cas, le radiologue peut traiter directement les problèmes identifiés à l'angiographie de façon non invasive (sans incision). Par exemple, un rétrécissement d'une artère peut être traité à l'aide d'un ballon (angioplastie), un anévrisme peut être bloqué à l'aide de petits ressorts de métal et un saignement peut être arrêté à l'aide de matériel inséré par un petit cathéter.

Dans d'autres cas où un traitement chirurgical est plutôt indiqué, l'angiographie permet de planifier une opération, comme les pontages coronariens.



Comment se préparer?



  • Jeûne: puisque, dans de rares cas, l'injection de produit de contraste peut entraîner des nausées.
  • Retour à la maison: s'assurer d'avoir un accompagnateur qui pourra vous reconduire à domicile.
  • Tenue: après avoir enlevé vos bijoux et revêtu la jaquette d'hôpital, vous devrez vider votre vessie.
  • Prise de sang: on prendra un échantillon pour vérifier si les reins fonctionnent et si votre sang coagule normalement et on installera un tube intraveineux.
  • Consentement: vous devrez signer votre consentement après discussion avec le médecin qui pratique l'examen.
  • Allergies: si vous avez des allergies, dites-le à votre médecin avant l'examen. Il est aussi important d'informer le personnel si vous croyez être enceinte.





À quoi ça ressemble?


Le cathéter est un tube en plastique de l’épaisseur d’un brin de spaghetti. L’équipement radiologique est monté sur un support en forme de C et le tube radiologique est sous la table sur laquelle se trouve le patient. Au-dessus du patient se trouve un intensificateur d’image qui reçoit les signaux, les amplifie et les envoie à un écran de télévision.





Comment ça fonctionne?


L’angiographie par cathéter est comme une radiographie régulière. Les rayons-x passent à travers le corps du patient et sont absorbés à différents degrés par différents tissus et chaque type de tissu a une apparence distincte. Une teinture, ou agent de contraste, est injectée dans le cathéter pour obtenir une image détaillée de l’intérieur du vaisseau sanguin. Les images sont entreposées dans un ordinateur ou captées sur film. La procédure peut ainsi être vue comme un film autant de fois que nécessaire.




Comment l’examen se déroule?


Un léger sédatif est habituellement donné par voie intraveineuse, non pour endormir le patient, mais pour « l’amortir ». Une anesthésie locale est injectée dans la peau, le plus souvent au haut de la jambe, dans l’artère fémorale. Une petite incision est faite après avoir nettoyé la peau et rasé les poils, pour introduire le cathéter dans l’artère. Le radiologue amène le cathéter à l’endroit choisi er injecte l’agent de contraste. On prend habituellement plusieurs radiographies et, une fois la procédure terminée, le cathéter est enlevé et on exerce une pression pour refermer la peau pendant environ 10 minutes (ou on utilise un autre moyen pour refermer l’incision). Vous devez rester étendu pendant deux à six heures après l’angiographie, tout dépendant de la raison de l’examen, de la taille du cathéter, et du moyen utilisé pour refermer l’artère. Pendant ce temps, vous devez informer le personnel infirmier si vous notez des saignements, une enflure ou de la douleur à l’endroit ou le cathéter a été inséré. La procédure peut prendre moins d’une heure ou durer plusieurs heures.





Qu’est-ce qu’on ressent?


L’injection de l’anesthésique peut causer une légère douleur, mais elle rend le reste de la procédure non douloureuse dans la très grande majorité des cas. Vous ne sentirez pas le cathéter dans votre artère, mais vous pourrez sentir une sensation de chaleur ou de légère brûlure quand l’agent de contraste sera injecté. La partie la plus difficile de la procédure peut être de rester étendu pendant plusieurs heures.




Où vont les résultats?


Le radiologue examinera toutes les images et donnera les résultats à votre médecin qui en discutera avec vous.
Avantages




  • L’angiographie par cathéter présente une image détaillée, claire et exacte des vaisseaux sanguins. Elle est particulièrement utile quand on prévoit une intervention chirurgicale ou une intervention à travers la peau.
  • En choisissant les artères à travers lesquelles le cathéter passe, il est possible d’évaluer les vaisseaux à plusieurs endroits du corps. On peut aussi faire passer un cathéter plus petit dans un plus gros pour aller dans une artère plus petite : c’est ce qu’on appelle une angiographie supersélective.
  • À l’encontre de l’angiographie par scan ou de l’angiographie par résonance magnétique, le cathéter permet de combiner le diagnostic et le traitement dans une seule procédure. Par exemple, quand on trouve un vaisseau trop rétréci, on peut en même temps passer un ballonnet gonflable et même parfois un petit tunnel métallique (endoprothèse) qui garde l'artère bien ouverte.
  • Une procédure non invasive ne peut pas donner le même détail.

Risques



  • Rarement, vous pourriez avoir une réaction allergique à la teinture. Dans ce cas, on ne trouve seulement qu'une réaction de la peau. Beaucoup plus rarement, la réaction allergique peut se manifester par une chute de tension artérielle, des difficultés à respirer et même une perte de connaissance, ce qui nécessite alors l'injection de médicaments intra-veineux.
  • Il y a un risque minime de coagulation du sang au bout du cathéter, ce qui peut bloquer l’artère et rendre une opération nécessaire pour rouvrir le vaisseau.
  • Dans de rares cas, l’éliminiation de la teinture par l’urine peut endommager les reins. Si les reins sont déjà endommagés, la situation peut empirer.
  • Il arrive très rarement que le cathéter perce l’artère, ce qui cause une hémorrhagie interne. Il peut aussi abîmer le tissu à l’intérieur de l’artère, ce qui cause un blocage ailleurs.
  • Pendant les examens radiologiques, on prend toutes les précautions pour assurer la sécurité du patient en protégeant le ventre et le pelvis avec un tablier en plomb, sauf quand on examine l’abdomen et le pelvis. Les femmes devraient toujours informer leur médecin ou leur technologue en radiologie s’il est possible qu’elles soient enceintes.





Quelles sont les limites de l’angiographie par cathéter?


Les patients qui ont des problèmes rénaux, surtout ceux qui font aussi du diabète, ne sont pas de bons candidats pour cette procédure. Les patients qui ont eu auparavant des réactions allergiques aux agents de contraste sont susceptibles de faire une réaction aux agents de contraste qui contiennent de l’iode. Cependant, si l’angiographie est essentielle, une dose de stéroïdes peut réduire le risque. Il faut exercer une attention toute particulière aux patients qui ont tendance à faire des hémorrhagies; il vaudrait mieux ne pas utiliser cette procédure avec eux.







Admin
Admin
Admin

Messages : 873
Réputation : 74
Date d'inscription : 13/01/2010

http://bio-medical.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examens médicaux

Message par Admin le Dim 20 Juin - 22:07

Coronarographie


Définition:


La coronarographie est une artériographie sélective centrée sur les coronaires, qui sont les vaisseaux nourriciers du coeur. Cet examen est effectué en en injectant le produit de contraste juste à l'entrée des coronaires, qui est au départ de l'aorte.


Comment cela se passe:


Avant l'examen : la manière dont votre sang coagule est vérifiée (c'est le bilan d'hémostase). Vous ne devrez pas prendre d'anti-coagulants et éviter si possible l'aspirine. Il faut arriver à jeun depuis 6 heures (cela limite les problèmes en cas de malaise) et ne pas avoir fumé (le tabac modifie les réactions des artères). Mais il va de soi que toutes ces précautions ne sont pas nécessaires dans les situations où il faut faire une coronarographie d'extrême urgence.



Le radiologue désinfecte, après rasage si besoin, l'endroit où il va piquer, et pratique une petite anesthésie locale. Puis il repère l'artère là où il sent le pouls et il la ponctionne avec une aiguille au travers de laquelle il passe un fin cathéter (petit tuyau de 1,5 à 2,5 mm) qui sert de guide.


Il fait ensuite glisser un cathéter encore plus fin le long de l'artère, en suivant sur un écran la progression, jusqu'à l'endroit à examiner : en l'occurrence les coronaires.


Le produit de contraste est alors injecté à l'extrémité. La sensation de chaleur parfois intense est tout à fait normale à cause de l'iode qu'il contient. Veillez bien à rester immobile, et à bloquer votre respiration quand on vous le demande. Les clichés sont pris sous divers angles soit après avoir gonflé la poitrine, soit après avoir soufflé. Le produit circule, et s'il faut recommencer, c'est à nouveau une giclée de contraste.


Pendant tout ce temps, le thorax est filmé avec une caméra à rayons X. Le film obtenu est enregistré sur un magnétoscope et se regarde sur une télévision comme un film normal, ou sur un CD-Rom qui permet un archivage plus simple. On peut faire des ralentis pour observer une séquence précise.


Les particularités sont : l'enregistrement permanent d'un électrocardiogramme pendant l'examen, non seulement pour surveiller l'état du coeur, mais aussi pour mieux coordonner les clichés avec les battements du coeur.


Après l'examen:

Une fois l'examen terminé, on retire le guide et on comprime l'artère pendant quelques minutes. Si on est passé par la fémorale, une hospitalisation de prudence de 24 heures est utile. On reste allongé pour éviter les saignements retardés.



Les effets secondaires : ce sont les bouffées de chaleur liées à l'iode, qui donnent parfois des malaises de type vagal ou de type allergique. Ces malaises sont le plus souvent bénins mais éventuellement impressionnants. Des palpitations sont également possibles, relevant des mêmes mécanismes. Pensez à prévenir le médecin de toutes vos allergies à l'avance, pour qu'il anticipe avec un traitement corticoïdes


Actuellement, la coronarographie est très souvent le préalable à un geste dit de revascularisation (dilatation, pose d'un stent ) pour redonner une meilleure irrigation au coeur en augmentant le diamètre des coronaires malades.


Quand les lésions découvertes s'y prêtent, on peut dans la foulée, une fois repérées les coronaires touchées par les plus importants rétrécissement, pratiquer une angioplastie, qui consiste à dilater les coronaires. Cette intervention est complétée par diverses techniques permettant de diminuer les nouvelles sténoses.


De nombreuses équipes préfèrent cependant opérer en deux temps : le geste de revascularisation est alors pratiqué le lendemain ou quelques jours après la coronarographie qui a été effectuée dans un but diagnostic.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




*Respectez la charte et les règles du forum* *La présentation des nouveaux membres est obligatoire* *Pas de language de type SMS et FLOOD*

Admin
Admin
Admin

Messages : 873
Réputation : 74
Date d'inscription : 13/01/2010

http://bio-medical.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examens médicaux

Message par Erwinia le Sam 3 Juil - 21:54

Lymphographie




Qu'est-ce que la lymphographie?

C'est un examen radiologique qui permet de réaliser l'étude du système lymphatique

Que faut-il apporter pour l'examen ?



  • La lettre de votre médecin


  • La liste écrite des médicaments que vous prenez


  • Les examens de laboratoire et les examens d'imagerie antérieurs


  • Votre carte Vitale


Où devez-vous présenter en arrivant à l'hôpital ?

Si vous êtes en consultation publique, nous vous demandons de retirer " une fiche de circulation " au service des admissions de l'établissement .Sur cette fiche vous seront facturés les actes réalisés.

Si vous êtes en consultation privée, vous pouvez vous adresser directement à l'accueil du service d'imagerie médicale.

Faut-il une préparation pour cet examen ?

Non, cet examen ne nécessite aucune préparation particulière. Il n'est pas nécessaire d'être à jeun, vous pouvez vous restaurer légèrement avant l'examen. Toutefois, nous vous demandons de vous laver soigneusement les pieds la veille de l'examen, en portant une attention particulière sur les ongles et sur les espaces interdigitaux ( entre les doigts de pieds). Nous vous demandons également de boire beaucoup la veille de l'examen : environ 2 litres d'eau.

Pensez également à envoyer de la lecture. Enfin, il est préférable d'être accompagné pour le retour

Comment se déroule l'examen ?

Attention, cet examen se déroule sur deux jours !

Après vous avoir confortablement installé sur la table d'examen, le manipulateur (trice) réalise une asepsie (désinfection) rigoureuse des deux pieds. Dans un premier temps, il injecte un produit destiné à repérer les vaisseaux lymphatiques qui sont situés sur le dos des pieds. Ce produit est du bleu de méthylène mélangé à de la xylocaïne (anesthésique local). Les injections se font sous la peau, entre les doigts de pieds.

Ce n'est qu'une 1/2 heure après , que peut commencer le cathétérisme des vaisseaux lymphatiques (introduction d'un petit tuyau dans chaque vaisseau). Le médecin radiologue s'habille alors stérilement et vous recouvre de champs stériles ( coton ou plastique). Puis, après avoir de nouveau désinfecté la peau, il réalise une anesthésie locale sur le dessus des pieds. Après quelques minutes, la peau insensibilisée est incisée sur environ quatre centimètres et le médecin dégage un vaisseau lymphatique sur chaque pied.

Ce travail est minutieux et lorsqu'il est terminé, le médecin introduit un petit cathéter (un petit tuyau) à l'intérieur de chaque vaisseau lymphatique. Une fois les cathéters en place, le produit de contraste peut être injecté.

Ce produit de contraste est très visqueux et sa progression se fait très lentement au moyen de deux seringues électriques. Le manipulateur (trice) surveille l'opacification des vaisseaux en réalisant périodiquement des clichés radiographiques.

Ce n'est qu'après avoir opacifié tout le réseau lymphatique à étudier que l'on arrête l'injection. Les cathéters sont alors enlevés et le médecin réalise une suture dur le dos de chaque pied.

Après avoir effectué les pansements, le manipulateur (trice) réalise des clichés pour visualiser vaisseaux et ganglions lymphatiques. Ces mêmes clichés seront à nouveau réalisés le lendemain.

Combien de temps dure l'examen ?

D'une manière générale de 4 à 6 heures le premier jour.

Les clichés du lendemain sont réalisés en 1/2 heure.

L'examen est - il douloureux ?

Les piqûres réalisées entre les doigts de pieds sont un peu douloureuses.

La durée excessive de l'examen et la quasi immobilité que vous devrez observer, font de cet examen un moment très peu confortable.

Injecte t- on un médicament ?

Oui, dans tous les cas. Les produits utilisés contiennent tous de d'iode.

Quels sont les risques liés à la lymphographie ?

Cet examen est le plus indiqué pour déterminer avec précision la nature des lésions dont vous souffrez de façon à décider du type de traitement qui vous convient.

Cependant, comme tout acte médical, même réalisé dans les conditions de compétence et de sécurité optimales, il comporte des risques.

Des complications imprévisibles comportant un risque vital comme une allergie grave ou un arrêt cardiaque liés à l'injection du produit de contraste, de la xylocaine ou du bleu de méthylène sont extrêmement rares. Quelques cas sont décrits, sur des milliers d'examens réalisés chaque année. Toutefois, nous vous demandons de signaler tout antécédent allergique (antibiotiques, pollen, fruits de mer, fraises etc...), (si tel est le cas, prière de nous en avertir au 02-98-52-60-85)

Bien que des mesures d'hygiène très strictes soient observées lors de cet examen, quelques cas de complications d'origine infectieuse (ou septique) ont été décrits.

Cet examen est rendu nécessaire par votre état de santé et sera réalisé avec toutes les précautions nécessaires. Toutefois, vous gardez à tout moment le droit de refuser.

Existe t-il des contre-indications à la lymphographie ?

Non, il n'existe pas de contre-indication absolue.

Toutefois, il est impératif de prévenir l'équipe radiologique :



  • Si vous êtes sujet aux allergies comme l'urticaire, l'eczéma ou de l'asthme, il faut le signaler impérativement lorsque vous prenez rendez-vous et de le rappeler avant l'injection.


  • Si vous êtes diabétique et si vous prenez des biguanides (Glucinan, Glucophage, Stagide)


  • Si vous avez des problèmes rénaux , pulmonaires ou cardiaques.


il faudra le signaler lors de la prise de rendez-vous et nous informer sur le traitement que vous suivez .

Madame, si vous êtes enceinte ou risquez de l'être, veuillez le signaler impérativement au médecin ou au manipulateur (trice) avant l'examen. Sachez que la meilleure période pour passer une radiographie est pendant les règles ou dans la semaine qui les suit.

Après l'examen

On vous demandera de vous mettre en rapport avec votre médecin traitant ou un cabinet de soins infirmiers pour l'ablation des fils de suture : celle-ci devra intervenir dix jours après l'examen . A cette fin, vous pouvez utiliser l'ordonnance jointe à ce document.

Le radiologue vous communiquera oralement les résultats à la fin de l'examen. Il adressera ultérieurement un compte rendu détaillé au médecin qui a prescrit l'examen et auprès de qui vous pouvez vous informer.

Vous avez mal compris certains points de cette fiche ?

Parlez en à votre médecin traitant, au personnel médical et soignant qui vous suit pendant votre hospitalisation, afin de vous les refaire préciser.

Enfin, le jour de l'examen, n'hésitez pas à questionner l'équipe radiologique qui vous prendra en charge.

Erwinia

Messages : 554
Réputation : 29
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 26
Localisation : Nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examens médicaux

Message par Erwinia le Dim 11 Juil - 23:59






Mammographie








Définition

La mammographie est un examen radiologique permettant le dépistage des lésions précancéreuses et cancéreuses du sein et le diagnostic des symptômes se rapportant aux pathologies de la glande mammaire ( écoulements mamelonnaires, douleurs, tumeurs, etc...).

Le sénographe est l'appareil radiologique qui permet d'effectuer une mammographie.

Le déroulement de l'échographie comporte, grosso modo, trois étapes :




  • 1) Il est tout d'abord nécessaire de se mettre torse nu. Toutes les traces de déodorant ou de talc sont susceptibles de venir modifier le cliché radiologique et d'apparaître alors comme des microcalcifications.
  • 2) La patiente doit se mettre face à l'appareil. Le radiologue va comprimer ensuite un sein entre deux plaques. Bien entendu il ne s'agit pas à d'une posture particulièrement confortable mais elle n'est pas douloureuse. Un léger réchauffement des plaques est quelquefois effectué par les manipulateurs radio, au préalable, ce qui empêche la sensation désagréable liée au froid qui, de toute façon, ne dure pas plus de quelques secondes.
  • 3) Chaque sein est consécutivement mis entre deux plaques afin d'obtenir le meilleur cliché possible.

La mammographie est un examen radiologique des seins pour lequel il n'est pas nécessaire d'utiliser de trop fortes dose de rayons X. Il s'agit d'une technique d'imagerie très efficace pour détecter les cancer du sein ou les autres anomalies de la glande mammaire même si l'autopalpationl des seins par la patiente ou le médecin n'est pas possible.

La mammographie doit être passée plutôt après 50 ans car le cancer du sein est plutôt rare avant l'âge de 50 ans. C'est la raison pour laquelle les il est nécessaire de préconiser la mammographie essentiellement chez les femmes qui ont la cinquantaine passée. Néanmoins certaines femmes appartenant à un groupe à risque élevé doivent subir, chaque année, une mammographie même si elles ont moins de 50 ans.

Chez la femme jeune la mammographie est moins efficace que la chez la femme de plus de 50 ans. En effet le tissu qui constitue la glande mammaire est encore trop dense et ne permet pas de distinguer clairement les anomalies.

La mammographie demeure néanmoins, en comparaison avec l'autoexamen des glandes mammaires, pour les personnes jeunes, l'examen le plus intéressant en termes de performances. C'est la raison pour laquelle il est nécessaire de faire appel à la mammographie afin d'évaluer entre autres une tumeur que l'on a éventuellement découverte au moment de l'examen palpatoire du sein ou encore afin de vérifier s'il existe pas d'autre tumeur alors qu'une première a déjà été détectée. L' échographie mammaire est l'autre examen intéressant à pratiquer afin d'examiner les tumeurs décelables chez les femmes âgées de 35 ans et moins de 35 ans.

La fréquence des mammographies est d'une tous les deux ans malgré les différentes polémiques qui opposent les spécialistes en gynécologie et en sénologie (spécialiste du sein).

Les résultats sont obtenus quasi immédiatement au cabinet de radiologie. Il est nécessaire de s'adresser à un radiologue entraîné qui fait plus de 1000 mammographies par an.

La plupart des femmes ne reviennent pas après avoir passé une mammographie. Néanmoins quelques-unes seulement d'entre elles vont devoir revenir enfin d'effectuer des examens complémentaires. Généralement il s'agit de fausses alertes mais plus rarement la mammographie permet de mettre en évidence des tumeurs cancéreuses du sein qui nécessiteront bien entendu un avis spécialisé.

La mammographie présente néanmoins un inconvénient de taille, elle n'est pas capable de distinguer avec certitude, les tumeurs hbénignes des tumeurs malignes. Il est alors nécessaire d'effectuer des examens complémentaires afin d'établir les caractéristiques de la tumeur.

Les microcalcifications sont visibles à la mammographie. Il s'agit de dépôts de calcium apparaissant sur les clichés radiographiques sous la forme de petites tâches. Généralement ce sont des lésions de nature bénigne que l'on voit chez un grand nombre de femmes. Néanmoins leur présence peut éventuellement révéler une tumeur cancéreuse. C'est la raison pour laquelle le radiologue, en théorie, devra signaler toujours leur présence, ce qui risque d'inquiéter la patiente légitimement. Si elles apparaissent en amas dans un seul des seins ceci est plus inquiétant.

En cas de première mammographie le médecin attendra un an avant d'en prescrire une autre afin de vérifier s'il n'y a pas eu de changement. Si l'apparence des microcalcifications est anormale il sera alors nécessaire de procéder à un examen complémentaire.

En cas de présence de masses suffisamment grosses pour être perçues au palper et au toucher, il sera sans doute nécessaire d'introduire une aiguille très fine afin d'extraire un échantillon de cellules pour mettre en évidence une éventuelle tumeur cancéreuse. Il s'agit d'une intervention rappelle cytoponction à l'aiguille fine.

Si la masse contient un liquide il s'agira dans la grande majorité des cas d'un kyste du sein tout à fait bénin. Celui-ci sera ponctionné par le médecin spécialisé qui utilisera une aiguille permettant ainsi de faire disparaître la tuméfaction kystique. Un échantillon de prélèvement est envoyé au laboratoire afin d'être examiné pour éventuellement mettre en évidence des cellules malignes.

Quand la tuméfaction se présente à une consistance solide il est nécessaire de prélever des cellules que l'on va étaler sur une lame puis colorée afin d'être observée au laboratoire.

Quand la tumeur est difficilement capable il est nécessaire de passer une échographie mammaire afin de déterminer s'il s'agit d'une masse solide ou tout simplement d'un kyste. Il est de toute façon alors utile de pratiquer une cytoponction à l'aiguille fine. Quelquefois ce geste s'effectuent également par trocart échoguidé afin de localiser le mieux possible la mmasse suspecte.










google_protectAndRun("ads_core.google_render_ad", google_handleError, google_render_ad);

Erwinia

Messages : 554
Réputation : 29
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 26
Localisation : Nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examens médicaux

Message par Bio_Bella le Lun 12 Juil - 14:56

merci pour les informations,mais j'ai une question;la mammographie est faite specialement pour les femmes agées moin que 35ans ou bien pour tous les ages??

Bio_Bella

Messages : 625
Réputation : 46
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examens médicaux

Message par Erwinia le Lun 12 Juil - 20:27

je pense que n'importe qu'elle fille agée de +20ans peut le faire,on demande toujours un medecin ici [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Erwinia

Messages : 554
Réputation : 29
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 26
Localisation : Nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examens médicaux

Message par Admin le Ven 16 Juil - 1:01

L'échographie




L'échographie permet l'étude de multiples organes de l'abdomen, du petit bassin, du cou (thyroïde, ganglions, foie, rate, pancréas, reins, vessie, organes génitaux) mais aussi les vaisseaux (artères et veines), les ligaments et le coeur. Elle recherche des anomalies qui pourraient les atteindre (tumeurs, infections, malformations) et peut parfois guider un prélèvement en profondeur.

Au cours d'une grossesse, elle permet d'étudier la vitalité et le développement du foetus, de dépister des anomalies ou encore de déterminer le sexe de l'enfant.


qu'est ce que c'est??

Son principe consiste à appliquer une sonde (comme un stylo) contre la peau en regard de l'organe à explorer. Cette sonde émet des ultrasons qui traversent les tissus puis lui sont renvoyés sous la forme d'un écho.

Ce signal, une fois recueilli va être analysé par un système informatique qui retransmet en direct une image sur un écran vidéo.

L'appareil d'échographie s'appelle un échographe.

Il se compose de quatre éléments principaux :

La sonde reliée à l'appareil par un câble. Elle émet les ultrasons et reçoit le signal après son passage à travers les tissus.
L'écran vidéo sur lequel les images sont visionnées en direct.
Le système informatique.
Le panneau de commande, composé de multiples touches et applications.
C'est un examen rapide et indolore. Son coût est de 46 €uros environ.
Il ne permet pas l'étude de tous les organes (os, poumon) et l'embonpoint peut rendre l'interprétation des images difficile.

comment se déroule l'examen??

C'est un médecin échographiste (radiologue ou autre spécialiste) qui pratique l'examen.
Après avoir signalé votre arrivée à l'accueil, on vous fera patienter quelques minutes en salle d'attente.
Avant l'examen, vous devrez passer au vestiaire pour vous dévêtir (on vous précisera les vêtements à enlever).
Pendant l'examen, vous êtes allongé sur une couchette, le plus souvent sur le dos.
Un gel froid sera appliqué sur votre peau pour améliorer le contact avec la sonde. Elle sera ensuite déplacée en regard de la région à examiner. L'échographiste vous demandera de vous tourner sur le côté, de prendre de l'air ou de souffler profondément, de bloquer la respiration. Parfois, pour une étude plus fine de certains organes (vessie, prostate, ovaires, utérus) la sonde sera introduite dans les voies naturelles (anus, vagin).

N'hésitez pas à signaler tout problème au personnel médical lors de l'examen.

L'examen dure environ 10 à 30 minutes. C'est très rapide.
Après l'examen, on vous donnera du papier pour enlever le gel de votre peau. Vous pourrez manger et boire normalement.
Les résultats : Lors de l'examen, le médecin commentera les images. Son compte rendu définitif sera adressé à votre médecin traitant dans les plus brefs délais. Il vous expliquera les résultats et vous donnera la conduite à tenir.

est-ce douloureux??

Non. C'est un examen absolument indolore. Parfois l'échographiste appuie sur la sonde et peut rendre l'examen plus inconfortable.



Le plus souvent : aucune préparation n'est nécessaire.

Parfois :

Pour les échographies abdominales, il faut être à jeun (ne pas manger, boire ni fumer 4 à 6 heures avant l'examen).
Pour les échographies du petit bassin, il faut avoir la vessie pleine donc boire 1 litre d'eau juste avant l'examen et se retenir d'uriner jusqu'à la fin de celui-ci.
Dans tous les cas, respectez les consignes qui vous auront été données : elles conditionnent la qualité de l'examen et des résultats.

Apportez :

Votre carte d'assuré social.
L'ordonnance de votre médecin.
Vos anciens clichés radiologiques qui permettront une comparaison si besoin.


Les ultra-sons sont sans danger. L'échographie est un examen sans contre-indication

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




*Respectez la charte et les règles du forum* *La présentation des nouveaux membres est obligatoire* *Pas de language de type SMS et FLOOD*

Admin
Admin
Admin

Messages : 873
Réputation : 74
Date d'inscription : 13/01/2010

http://bio-medical.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examens médicaux

Message par Erwinia le Mar 3 Aoû - 22:49

Endoscopie




Définition

Terme issu du latin fibra : filament et du grec skopein : examiner. Variété d'endoscope souple (système lumineux constitué de fibres de verre possédant la propriété de conduire les rayons lumineux) destiné à explorer certains conduits, certaines cavités du corps comme l'œsophage, les bronches, le duodénum, le canal cholédoque, le colon, la vessie etc... Parmi les endoscopes, on distingue :

L'endoscope rigide et notamment celui utilisé pour explorer la vessie et la cavité abdominale. Cet instrument est fait d'un tube métallique de 5 à 8 mm de diamètre dont la partie proximale (partie dans laquelle l'expérimentateur regarde) est constituée d'un oculaire et la partie distale (partie qui est introduit dans l'organisme) est munie d'un objectif.

L'endoscope souple appelé également fibroscope dont le diamètre est plus petit que le précédent et qui est constitué de fibres de carbone ou de fibres de verre qui possèdent la capacité de transmettre la lumière dont l'origine est une source de lumière froide. Cette variété d'endoscope est utilisée pour explorer de façon " douce " c'est-à-dire non traumatisante, les différentes cavités de l'organisme dont l'accès serait difficile avec un endoscope rigide (voir ci-dessus).

Qu'elle soit faite avec des instruments souples ou rigides, l'endoscopie est utilisée soit à visée diagnostique après avoir examiné le patient, soit pour intervenir chirurgicalement en permettant d'effectuer des interventions complexes sans être obligé d'inciser (ouvrir) les parois du corps humain. Elle est également utilisée pour traiter des tumeurs de certains organes creux comme la vessie, une augmentation de volume de la prostate, une stérilité féminine, des polypes du gros intestin ou de l'estomac. Ces interventions, auparavant, nécessitaient un abord chirurgical classique, elles sont de nos jours de moins en moins pratiquées.

Intérêt
La fibroscopie autorise l'exploration par visualisation directe ainsi que photographique et même cinématographique (télévision, vidéo comprise) de la muqueuse des organes précédemment cités. La muqueuse est l'ensemble des cellules qui recouvrent l'intérieur des organes creux en contact avec l'air. La fibroscopie permet également le prélèvement d'échantillons de cette muqueuse pour les analyser. Enfin, les endoscopes, de façon générale sont munis d'instruments chirurgicaux tels qu'une pince qui permet de saisir et de retirer un corps étranger de l'intérieur d'une cavité de l'organisme. Ils sont également munis d'autres instruments à type de ciseaux, de panier (pour retirer des calculs), de lacets et d'anses diathermiques (pour retirer des polypes).

Parmi les fibroscopes on distingue:
Le fibroscope à vision axiale ou terminale appelé également axoscope ou axofibroscope. L'axofibroscope est utilisé essentiellement pour examiner l'œsophage et l'estomac donc pour effectuer une oesofibroscope ou une gastrofibroscopie.

Le fibroscope à vision latérale appelé également latérofibroscope ou latéroscope. Dans cet appareil l'objectif (verre placé à l'extrémité de l'appareil optique) est situé sur le côté de l'appareil. Le latéroscope est essentiellement utilisé pour l'examen de l'estomac, on parle alors de fibrogastroscope.

Constitution d'un fibroscope
Un fibroscope comprend une gaine étanche de 40 à 160 cm de longueur et de 5 à 12 mm de diamètre. À l'intérieur de ce tube souple la lumière d'éclairage est conduite grâce à des fibres de verre. La source de lumière (froide) est constituée par une lampe de forte intensité située à l'extérieur de l'appareil. Sans cette source de lumière, bien entendu, l'observation serait impossible, étant donné que l'intérieur des organes creux de l'organisme est sombre.
Le tube souple est muni également d'autres petits canaux dont le but est de permettre la pénétration d'air dans la cavité à explorer. Ces canaux permettent également un lavage et une aspiration les différentes sécrétions émises par la muqueuse de l'organe creux dans le qu'elle a pénétré le fibroscope. Enfin, en dehors des instruments chirurgicaux cités ci-dessus, certains fibroscopes sont munis d'un laser et de différents appareils de section ainsi que d'un système d'échographie pour effectuer une échoendoscopie ce qui permet l'étude de tumeurs du tube digestif et des structures d'organes comme l'estomac, les voies biliaires et le pancréas. Enfin, certains fibroscopes possèdent un mécanisme permettant la cautérisation (coagulation) d'une hémorragie détectée localement.

La mobilisation du fibroscope se fait par l'intermédiaire d'un système de câblage inséré à l'extrémité de l'appareil et permettant à celui-ci d'effectuer des mouvements sur 360 degrés.

Déroulement
Le déroulement d'une fibroscopie peut se faire soit sous anesthésie générale soit sous anesthésie locale. Quand il s'agit d'une coloscopie (fibroscopie du côlon) une anesthésie générale est nécessaire. La fibroscopie chez un enfant nécessite également une anesthésie générale. Dans ce cas l'hospitalisation est nécessaire car la fibroscopie est suivie d'une observation pendant environ vingt-quatre heures.

Si l'on prend exemple de la coloscopie, celle-ci se pratique sans anesthésie, ou avec une anesthésie générale légère. Avant l'examen, on procède au nettoyage total du côlon du patient : pour cela, on lui demande d'ingérer, la veille de l'examen, un repas dénué de fibres, et de boire en deux temps, la veille et le jour de l'examen, de 4 litres d'une solution spéciale. La diarrhée qui suit cette ingestion est une diarrhée qui, lorsqu'elle est claire, indique le parfait nettoyage du côlon. Quand la coloscopie se fait sous anesthésie, le patient a reçu préalablement un anesthésique en injection intraveineuse dans l'avant-bras. Puis, le médecin effectue un toucher rectal, et introduit un coloscope dans l'anus. Le coloscope est constitué d'un long tuyau flexible muni de fibres optiques. Cet appareil permet la visualisation de l'intérieur de l'intestin sur un écran vidéo. Il est nécessaire d'injecter de l'air dans le colon, ce qui permet la progression de l'appareil. La durée de l'examen est d'environ 30 minutes, parfois davantage si l'on procède à l'extraction de polypes (cet examen dure plus longtemps quand le côlon est plus long que la moyenne).

Incidents Il s'agit essentiellement de perforation et d'hémorragies très exceptionnelles.

Actuellement détrôné par la vidéoscopique effectuée à l'aide de fibroscope muni à leur extrémité d'une micro caméra de télévision, les fibroscopes classiques relativement coûteux et fragiles seront progressivement détrônés par ces appareils modernes permettant dans certains cas, au patient lui-même de suivre avec le manipulateur la progression et les différentes manœuvres au cours de l'opération

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Erwinia

Messages : 554
Réputation : 29
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 26
Localisation : Nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examens médicaux

Message par zikos le Mar 3 Aoû - 23:21

Merci les filles, joli travail, on les garde bien sur, mais il manque deux choses importantes : les indications et les contre-indications, on va les ajouter prochainement. Bon courage et Bonne continuation.

zikos

Messages : 213
Réputation : 15
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examens médicaux

Message par zikos le Mar 3 Aoû - 23:37

Bio_Bella a écrit:merci pour les informations,mais j'ai une question;la mammographie est faite specialement pour les femmes agées moin que 35ans ou bien pour tous les ages??

Pour la mammographie est faite spécialement pour le dépistage du cancer du sein, j'ai vu au TV sur notre chaine une émission qui est faite pour ça, mais malheureusement ils ont invités les femmes je pense de 30ans et plus pour faire le dépistage,j'ai di malheureusement parce que j'ai vu des femmes de 20ans avec ça, donc inférieur de 30ans ne sont pas concernées par ce dépistage. En plus, il reste un sujet honteux dans notre payé. On a des animations sur le forum qui parle de ça. Le but de ces animations est d'être former pour informer.

zikos

Messages : 213
Réputation : 15
Date d'inscription : 15/07/2010
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examens médicaux

Message par Erwinia le Ven 3 Sep - 22:19


L’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique)

L’irm étudie avec une grande précision de nombreux organes tels que le cerveau, la colonne vertébrale, les articulations et les tissus mous.
L’irm est d’une grande utilité lorsqu’une analyse très fine est nécessaire et que certaines lésions ne sont pas visibles sur les radiographies standards, l’échographie ou le scanner
.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Elle permet de faire des images en coupes dans différents plans et de reconstruire en trois dimension la structure analysée.
Elle recherche :


  • Au niveau du cerveau, des lésions infectieuses ou inflammatoires, des anomalies des vaisseaux, ainsi que des tumeurs.
  • Au niveau de la colonne vertébrale, des hernies discales.
  • Au niveau des articulations, des lésions ligamentaires ou méniscales.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Irm signifie imagerie par résonance magnétique.
Elle utilise un champ magnétique (aimant) et des ondes radio. Aucune radiation ionisante n’est émise.
Son principe consiste à réaliser des images du corps humain grâce aux nombreux atomes d’hydrogène qu’il contient. Placés dans un puissant champ magnétique, tous les atomes d’hydrogène s’orientent dans la même direction : ils sont alors excités par des ondes radio durant une très courte période (ils sont mis en résonance). A l’arrêt de cette stimulation, les atomes restituent l’énergie accumulée en produisant un signal qui est enregistré et traité sous forme d’image par un système informatique.
Dans la salle d’examen, on trouve :


  • La machine se compose d’un tunnel formé d’un aimant à l’intérieur duquel le lit d’examen va entrer ainsi que d’antennes adaptées à la région à explorer.
  • Le pupitre de commande derrière lequel se trouve le personnel médical est séparé de la machine par une vitre protectrice.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


  • C’est un médecin spécialiste en radiologie qui pratique cet examen.
  • Après avoir signalé votre arrivée à l’accueil, on vous fera patienter quelques minutes en salle d’attente.
  • Avant l’examen, vous passerez au vestiaire pour vous dévêtir (on vous indiquera les vêtements qu’il faut ôter).
  • On vous demandera d’enlever toute pièce métallique (bijoux, montre, lunettes, prothèses auditives et dentaires…) ainsi que vos cartes magnétiques (bancaires, transport…).
  • Il ne faut pas que vous soyez porteur d’un stimulateur cardiaque (il tomberait en panne).
  • Allez aux toilettes avant d’entrer dans la machine pour plus de confort.
  • Pendant l’examen, vous serez allongé sur un lit, le plus souvent sur le dos. Une antenne est placée au niveau de l’organe à visualiser puis vous entrez automatiquement dans l’appareil. Une injection de produit de contraste sera peut être réalisée afin d’améliorer la qualité des images. Surtout, ne bougez pas et respirez calmement afin que les images soient de bonne qualité.
  • Rassurez vous, vous n’êtes pas seul : le personnel médical vous voit et vous entend. En cas de problème, vous êtes munis d’une sonnette qui vous permet d’appeler par une simple pression.
  • Il dure 30 minutes à une heure selon l’organe à étudier. C’est un examen relativement long.
  • Les résultats : le radiologue vous donnera un premier commentaire. Son compte rendu définitif sera adressé dans les plus brefs délais à votre médecin traitant. Il vous expliquera les résultats et vous donnera la conduite à tenir.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
C’est un examen totalement indolore mais un peu long et désagréable à cause du bruit répétitif à l’intérieur de l’appareil. Si besoin, des tampons auditifs anti-bruit vous seront remis.
La mise en place de la perfusion pour injecter le produit de contraste ne fait pas plus mal qu’une simple prise de sang.
Le produit de contraste peut être responsable d’une réaction allergique le plus souvent sans gravité.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Aucune préparation n’est nécessaire.
Pas besoin d’être à jeun. vous pouvez manger et boire normalement.
Apportez :


  • La lettre de votre médecin et vos ordonnances.
  • Votre carte d’assuré social.
  • Les compte rendus des examens précédents qui permettront une comparaison.
Signalez :


  • Si vous êtes enceinte ou pensez l’être afin que des précautions soient prises.
  • Si vous êtes porteur d’un stimulateur cardiaque ou de tout système électronique implantable. ils contre-indiquent l’examen car il risquent de tomber en panne.
  • Si vous portez un corps étranger métallique quel qu’il soit (implant oculaire, prothèse, clips chirurgicaux, éclat de métal dans les yeux…). Ils contre-indiquent l’examen car ils pourraient se déplacer à cause de l’aimant.
  • Si vous êtes claustrophobe.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le champ magnétique est sans danger.
Le produit de contraste est très bien toléré.
La mise en place de la perfusion peut provoquer un hématome sans gravité.
Les seuls risques sont liés au stimulateur cardiaque, valve cardiaque ou tout corps étranger métallique implanté dans votre organisme et non signalés.
Dr Sébastien Ronze

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Erwinia

Messages : 554
Réputation : 29
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 26
Localisation : Nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examens médicaux

Message par Admin le Mar 24 Mai - 20:02


Scintigraphie

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Où est réalisée une scintigraphie ?



Une scintigraphie est pratiquée dans des centres de médecine nucléaire particulièrement contrôlés, dénommés SPRI pour Services de protection contre les radiations ionisantes, en raison de l'utilisation de la radioactivité. L'examen ne nécessite pas d'hospitalisation.
Quel est le principe d'une scintigraphie ?



La scintigraphie explore les différents organes du corps humain grâce à l'administration préalable, dans l'organisme, d'un traceur radioactif. Les différents traceurs utilisés sont spécifiques et capables de se fixer sélectivement sur l'organe que l'on désire étudier. Le choix du traceur radioactif ou radio-isotope utilisé, qui permet « un marquage » de l'organe que l'on étudie : il dépend donc de son affinité spécifique pour chaque organe (ex : technétium 99m pour l'os, iode pour la thyroïde, thallium pour le muscle cardiaque,…). Une caméra à scintillation, détectant la radioactivité, se déplace selon un axe longitudinal et transversal au-dessus de l'organe étudié. Les informations sont ensuite présentées sous la forme d'un document photographique, en noir et blanc, parfois artificiellement colorisé pour augmenter les contrastes.

Quelles sont les informations apportées la scintigraphie ?



La nature des informations varie selon les organes étudiés. L'examen renseigne globalement sur le fonctionnement de certains organes. Les anomalies se présentent sous forme d'un déficit de fixation traduisant une hypo-activité de l'organe (zone froide) ou d'une hyperfixation traduisant une hyperactivité (zone chaude).
Faut-il prendre des précautions particulières avant ou après l'examen ?



La scintigraphie utilise un marqueur faiblement radio-actif, suffisamment pour qu'il soit détectable, mais à dose faible pour qu'il ne soit pas toxique. De plus, les marqueurs sont vite éliminés et de fait, la radioactivité cesse rapidement. L'irradiation du patient est comparable à celle obtenue en radiologie conventionnelle. De principe, la scintigraphie est contre-indiquée chez la femme enceinte. Elle ne peut être réalisée que si le bénéfice attendu justifie le risque hypothétique encouru. Aucune préparation particulière n'est nécessaire. Il est indolore, n'entraîne aucun effet secondaire connu et est sans danger pour le patient ou l'entourage. Il n'est pas nécessaire d'être à jeun avant une scintigraphie.

En pratique, comment s'effectue une scintigraphie ?



Le marqueur radioactif est administré, soit sous la forme orale, soit par injection veineuse. Une fois que le marqueur a bien diffusé dans l'organisme, des enregistrements d'émission de la radioactivité sont réalisés. Pour cela le patient est placé sur une table d'examen et une caméra à scintillation se déplace au-dessus de cette table pour enregistrer la radioactivité émise.
Combien de temps dure l'examen ?



La durée totale de l'examen varie selon le temps de diffusion du marqueur radioactif dans l'organisme. Par exemple, pour une scintigraphie rénale, l'examen est réalisé immédiatement après l'injection du traceur et dure 20 minutes environ. Pour une scintigraphie osseuse, il faut attendre 3 heures après l'injection avant de commencer l'enregistrement.

Pour en savoir plus



Trois types d'images montrant la distribution du traceur radioactif peuvent être obtenues :

  • images statiques ou corps entier,


  • séquences d'images dynamiques ou planaires,


  • coupes tomoscintigraphiques.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




*Respectez la charte et les règles du forum* *La présentation des nouveaux membres est obligatoire* *Pas de language de type SMS et FLOOD*

Admin
Admin
Admin

Messages : 873
Réputation : 74
Date d'inscription : 13/01/2010

http://bio-medical.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examens médicaux

Message par Admin le Mar 24 Mai - 20:27


Coloscopie(colonoscopie,endoscopie colique)


A quoi sert la coloscopie ?



La coloscopie permet au gastro-entérologue d'observer directement l'intérieur du côlon et la muqueuse qui le tapisse. Cet examen est indispensable pour le diagnostic et le suivi sous traitement de certaines maladies coliques chroniques, de nature notamment inflammatoire. La coloscopie est aussi un examen de dépistage du cancer du côlon, chez des personnes à risque de cancer colique.
En pratique, comment se déroule la coloscopie ?



Un tube souple (fibroscope) contenant un système optique et lumineux est introduit dans l'intestin par l'anus. De l'air est insufflé pour déplisser les parois du côlon et pour faciliter le passage de l'extrémité du fibroscope jusqu'au caecum.

Faut-il prendre des précautions particulières avant ou après l'examen ?



Avant la coloscopie Une préparation digestive est utile pendant les jours précédents l'examen. Elle est indispensable pour éliminer tout résidu à l'intérieur du côlon. Elle consiste en un régime alimentaire « sans résidus » (sans fruits, ni légumes) dans les trois jours avant l'examen puis en l'absorption, la veille de l'examen, de plusieurs litres d'une préparation destinée à provoquer une « vidange » du côlon. Au cours de la coloscopie La coloscopie nécessite le plus souvent une brève anesthésie générale, avec injection de sédatif par voie veineuse. Il n'est pas nécessaire en général d'être d'hospitalisé. Après la coloscopie Une surveillance de quelques heures est nécessaire avant de quitter l'hôpital. Il est ensuite conseillé d'être accompagné et de ne pas conduire.
Quelles sont les informations apportées par la coloscopie ?



La coloscopie, en explorant de façon systématique, toute la longueur du côlon (quand une exploration complète est techniquement possible), permet de localiser et de visualiser toute anomalie de la muqueuse. Certaines anomalies (adénome, polype, cancer, ulcération, etc) nécessitent, soit une ablation complète, (qui peut être réalisée dans le même temps, grâce à une pince introduite dans le fibroscope), soit un prélèvement ou biopsie. Les prélèvements ainsi effectués sont ensuite analysés au microscope pour déterminer la nature exacte des lésions.

Combien de temps dure l'examen ?



20 minutes. Compter ensuite 1 heure à 3 heures de repos sur place.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




*Respectez la charte et les règles du forum* *La présentation des nouveaux membres est obligatoire* *Pas de language de type SMS et FLOOD*

Admin
Admin
Admin

Messages : 873
Réputation : 74
Date d'inscription : 13/01/2010

http://bio-medical.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examens médicaux

Message par Bio_Bella le Mer 25 Mai - 11:39

très interessant,merci Admin

Bio_Bella

Messages : 625
Réputation : 46
Date d'inscription : 25/02/2010
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examens médicaux

Message par Admin le Lun 30 Mai - 21:49

Bronchoscopie [Fibroscopie bronchique ou endoscopie bronchique]



A quoi sert la fibroscopie bronchique ?

La fibroscopie bronchique permet au pneumologue une observation, directe de la trachée et des bronches et de la muqueuse qui les tapisse. C'est un examen utile, lorsqu'il existe des symptômes pulmonaires (toux, saignements, crachats…) qui ne sont pas expliqués par une maladie connue comme une infection pulmonaire. La fibroscopie bronchique est aussi particulièrement indiquée chez les fumeurs, dont des symptômes pulmonaires persistent après un traitement adapté.


En pratique, comment se déroule une fibroscopie bronchique ?

Un tube souple (fibroscope), contenant un système optique et lumineux, est introduit par la bouche dans la trachée puis dans les bronches. Une anesthésie locale par spray anesthésique dans le fond de la gorge est pratiquée, avant l'introduction du fibroscope.


Faut-il prendre des précautions particulières avant ou après l'examen ?

Il faut être à jeun avant l'examen et le rester pendant 1 heure et demi après la fibroscopie, en raison de l'anesthésie locale. Dans certains centres, l'examen se pratique sous une légère anesthésie générale. La fibroscopie bronchique n'est pas douloureuse, mais est source d'inconfort avec une désagréable envie de tousser au moment du passage du fibroscope.


Quelles sont les informations apportées par la fibroscopie bronchique ?

La fibroscopie bronchique permet de bien repérer et localiser avec précision les anomalies des parois des bronches. Certaines d'entre-elles comme les tumeurs, nécessitent des prélèvements (biopsies), qui se font à l'aide d'une pince introduite par le fibroscope. Les prélèvements sont ensuite analysés au microscope pour déterminer la nature exacte de la lésion.


Combien de temps dure l'examen ?

10 à 15 minutes.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




*Respectez la charte et les règles du forum* *La présentation des nouveaux membres est obligatoire* *Pas de language de type SMS et FLOOD*

Admin
Admin
Admin

Messages : 873
Réputation : 74
Date d'inscription : 13/01/2010

http://bio-medical.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examens médicaux

Message par Nessim le Sam 4 Juin - 19:07

très utiles,merci admin Smile

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nessim

Messages : 295
Réputation : 30
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examens médicaux

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:59


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum